Le dissolvant

P1000809Et bah… oui, passons-en par là. Le dissolvant, outil indispensable de tout(e) artiste qui se respecte.  Et bien que vous ne vous en doutiez peut-être pas, il y a matière à disserter sur le dissolvant. Mais je tâcherai d’être brève.

Choisissez de préférence un dissolvant sans acétone (car, l’acétone, composé chimique de la famille des cétones, n’a pas la capacité de dissoudre que votre vernis, loin de là),plus doux pour vos ongles, et en

P1000813

particulier si vous avez de petites écorchures autour des ongles. Vous éviterez ainsi de désagréables brûlures… Cependant, la principale différence entre les dissolvants avec et sans acétones, c’est leur efficacité. Bien sur, un dissolvant avec acétone est plus agressif, donc plus efficace, mais certains dissolvants sans acétone sont connu pour leur grande inefficacité, plus particulièrement certains produits bas de gamme. Et croyez moi, vous n’avez pas envie de passez  plus de temps à enlever votre vernis qu’à le mettre, ou d’utiliser plus d’un coton par ongle…. De plus, dites vous bien que la quantité de dissolvant nécessaire est proportionnelle à la quantité de vernis posée, et qu’elle est multipliée par deux en cas de paillettes ! Le prix n’est pas nécessairement un indicateur fiable. Perso, j’utilise plutôt le dissolvant sans acétone de Diadermine (125 ml, autour de 3€, disponible dans toutes les grandes surfaces), mais il en existe de très nombreux. Pour vous donner une échelle de prix, on trouve de tout, du dissolvant Carrefour (200ml, 1,3€) au Mavala, qui bien que très efficace, crève le plafond en terme de prix (100 ml, avec acétone, 4,8€, sans acétone, 8,5€, dans tous les espaces beauté, monoprix, et parapharmacies).
Mais encore une fois, pas d’impératif avec votre dissolvant, choisissez celui qui vous convient le mieux.

Une autre façon pour retirer votre vernis pourrait consister en l’utilisation de bains dissolvants. Quésako?
Un bain dissolvant, c’est tout simplement un petit flacon, contenant une mousse imbibée de dissolvant, dans lequel vous allez plonger et tourner votre doigt pour en retirer le vernis. Les deux principaux que vous pourrez trouver sont le Bain dissolvant express de Sephora (75ml, 7,90€) et le Dissolvant miraculeux de Bourjois (75ml, 8,95€). Ils ont tous les deux l’avantage d’être sans acétone, testés dermatologiquement, et d’une efficacité équivalente. La seule différence notable est la présence chez Bourjois d’une huile d’amande douce nourrissante.

P1000804

P1000806

En résumé, le bain dissolvant:

Les plus:

  • très rapide à utiliser et plutôt efficace
  • sans acétone
  • agréable à utiliser

Les moins:

  • Un peu cher
  • Après un certain temps d’utilisation, lorsque la mousse est imbibée de vernis, elle laisse une coloration sur les doigts.

Une bonne solution lorsque l’on est pressée et que l’on a juste une pose de vernis simple.

! Attention en revanche, ne pas utiliser avec un vernis pailleté, ou avec un nail art qui contiendrait des poudres, strass ou autres accessoires.

Une dernière recommandation en ce qui concerne ce produit : évitez de faire comme moi, ne retournez pas votre pot neuf ouvert pour y trouver une quelconque indication ou date de péremption, sous peine d’inonder votre sol ou surface de travail de dissolvant….